Nomination : Muriel Enjarlan, directrice du Frac Provence-Alpes- Côte d’Azur

Portrait de Muriel Enjalran (c) Photo Marie José Burki

Toutes mes félicitations à Muriel Enjarlan que j’ai eu le plaisir de rencontrer au Centre régional de la photographie Hauts de France à l’occasion de l’exposition Inédit(s) de la collection par Béatrice Andrieux et plus récemment à Marseille à l’occasion du 2ème week-end Manifesta. En plus d’être extrêmement professionnelle et pointue, elle reste toujours disponible et naturelle, ce qui n’est pas une généralité dans ce milieu. Nul doute que sa feuille de route pour le Frac n’ait fait l’unanimité, dans le parfait prolongement des actions de son prédécesseur Pascal Neveux qui a su contribuer au rayonnement de ce Frac nouvelle génération. C’est ce qui a été souligné dans le discours officialisant son départ pour le Frac Picardie, à l’occasion de Manifesta.

“Les axes d’orientation tracés par Muriel Enjalran autour de son projet artistique et culturel ambitieux et généreux intitulé Faire société, son expérience de direction artistique et managériale, ses compétences professionnelles ainsi que le niveau de reconnaissance dont elle bénéficie auprès de ses pairs ont emporté la conviction du jury de sélection.

Muriel Enjalran propose un programme qui repose sur des formats innovants, décloisonnés et inclusifs permettant d’aller vers les publics et de faire du Frac un véritable lieu de vie pour les habitants de la Joliette et de Marseille. Elle souhaite soutenir les artistes installés dans la Région Sud et construire avec eux et pour eux des liens professionnels nationaux et internationaux. Par l’architecture même du Frac, par la présentation de sa collection en région et l’ambition internationale de sa programmation, elle souhaite articuler entre elles plusieurs échelles de territoire : quartier, ville, région, France et monde, en particulier méditerranéen”.

Titulaire d’une maîtrise d’histoire intitulée « Marseille, Commerce et échanges dans l’art du XVIIIème » et d’un DESS en art contemporain rédigé sous la direction de Serge Lemoine, Muriel Enjalran a été critique d’art et commissaire d’exposition indépendante, notamment commissaire associée de la première édition de la Biennale de Belleville et pour la Biennale internationale de Marrakech. Ses recherches abordent l’engagement des artistes dans l’espace public, en explorant notamment l’activisme artistique dans le champ de l’Histoire et les possibilités de la sociologie visuelle. Elle a été secrétaire générale et coordinatrice des projets de d.c.a., l’association française de développement des centres d’art entre 2006 et 2015. Directrice du CRP / Centre régional de la photographie Hauts-de-France à Douchy-les-Mines depuis 2015, l’un des premiers centres d’art en France à recevoir le label « centre d’art contemporain d’intérêt national », Muriel Enjalran est depuis 2012, collaboratrice de l’Independent Curators International à New York. Elle est également membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) et membre de la commission d’acquisition et de commande du Centre national des arts plastiques. En 2015 elle est lauréate de la résidence curatoriale de l’Hyde Park Art Center à Chicago. Elle rejoint, en 2020, le comité d’experts pour l’organisation du programme culturel des Jeux Olympiques Paris 2024.

Actuellement au Frac :

Nicolas Floc’h,

Paysages productifs

Commissaire : Pascal Neveux

(relire mon interview de l’artiste)

Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur (fracpaca.org)