Le coeur et ses raisons au musée de la Vie Romantique

Pierre et Gilles 40 ans – Autoportrait, 2016 Photographie imprimée par jet d’encre sur toile et peinte 123,5 x 102 cm. Pièce unique © photo : Pierre & Gilles. Courtesy Templon, Paris-Bruxelles

C’est à l’occasion de la Saint-Valentin que le musée de la Vie Romantique à décidé de lancer son opération de séduction à travers une exposition baptisée “Cœurs. Du romantisme dans l’art contemporain”. La commissaire invitée Maribel Nadal Jové s’est tournée vers les galeries pour rassembler une quarantaine d’œuvres de trente artistes et susciter un dialogue avec les collections du musée. Le résultat est assez surprenant.

Jean-Michel Othoniel

Si la nouvelle directrice de ce lieu assez magique et intime du quartier de la Nouvelle Athènes, Gaëlle Rio (ex Petit Palais) souligne qu’“énormément d’artistes, comme les écrivains et les artistes de la première moitié du XIXe siècle, mettent en scène leur propre cœur”, il n’empêche que ce fil rouge est un peu maigre pour constituer un socle de réflexion et d’interaction esthétique et philosophique.

Ouka Leele

Débordant, convalescent, palpitant, tourmenté, naïf…le coeur a ses secrets et il y en a pour tous les goûts ! De Niki de Saint Phalle à Jim Dine, Françoise Petrovitch, Annette Messager, Pierre & Gilles, Sophie Calle…on frise l’overdose. Mais le story telling nous tient en haleine avec les différentes phases du cheminement amoureux du coup de foudre à la rupture.

Françoise Pétrovitch

Qu’en auraient pensé George Sand ou Ary Scheffer augustes habitants de la demeure ?

Une visite s’impose pour se faire une opinion.

Catalogue aux éditions Paris Musées

Infos pratiques :

Cœurs. Du romantisme dans l’art contemporain

jusqu’au 12 juillet

16 rue Chaptal 75009 Paris

Tous les jours sauf les lundis et le 1er mai, 10h-18h
Tarifs : 6€ / 4 €

http://museevieromantique.paris.fr/fr