Rakajoo, Baye-Dam Cissé, à la galerie Danysz, révélation !

Rakajoo, Sur les quais de Chatelet 2011 courtesy l’artiste, Danysz galerie

Révélé lors de l’exposition collective Jusqu’ici tout va bien de l’Ecole Kourtrajmé (fondée par le réalisateur Ladj Ly et l’artiste JR) au Palais de Tokyo, Rakajoo bénéficie de sa première exposition personnelle à la galerie Danysz. Je l’ai rencontré juste avant que les galeries ne referment. Un talent à saisir personnages et tranches de vie dans une veine classique twistée de codes très contemporains. Autodidacte et refusé dans différentes écoles d’art il se tourne d’abord vers l’univers de l’animation. Il pratique aussi des performances dans l’espace public autour des codes de représentation et l’invisibilsation des récits afro-européens. Rakajoo est revenu sur les différentes étapes de son parcours atypique entre la boxe, la bande dessinée et les peintres qu’il admire comme Lucian Freud ou Whistler.

Votre découverte de l’art est-elle antérieure à celle de la boxe et quel en a été l’élément déclencheur ?

Oui elle est largement antérieure à la Boxe, l’un des éléments déclencheur aussi loin que je me souvienne a d’abord été les dessins animés du club dorothée, et ensuite surtout je pense mon prénom “Baye Dam” qui était celui de mon grand père. Né au Sénégal et venu en France pour étudier l’architecture aux Beaux Arts, et suivre un cursus d’études vétérinaires à Maison Alfort. Du fait que je porte ce prénom, j’ai toujours senti une forme de responsabilité inconsciente, comme si je devais me montrer à la hauteur de celui-ci.

Rakajoo Déjeuner d’écrans sur le béton 2011 courtesy l’artiste Danysz galerie

Quelle opportunité représente pour vous cette exposition à la galerie Danysz ?

C’est quelque chose de sans précédent pour moi, car c’était un rêve, un objectif de longue date, et qui enfin s’est réalisé. J’ai fantasmé longtemps ce genre d’expo qui plus est s’est faite dans les meilleures conditions possible avec la mise à disposition par la Fondation Emerige d’un atelier et bien qu’ayant un timing serré, je suis vraiment satisfait de la production que j’ai présentée, des supports de communication utilisés et d’avoir pu effectuer cela dans une galerie aussi classe et avec une équipe aussi bienveillante ! C’est juste du pure kiffe.

Rakajoo Transport en commun courtesy l’artiste, Danysz galerie

Le choix du titre Trois châteaux

Les trois châteaux parce qu’il y a toute l’image mentale que l’on se fait du terme “château” qui renvoie à l’histoire et au patrimoine culturel français mais cette fois posé dans un contexte contemporain et un quartier de Paris, Château Rouge où j’ai grandi. Je voulais présenter ce lieu à la manière dont le faisaient des peintres comme Toulouse Lautrec ou Picasso avec Montmartre.

Rakajoo 1982 courtesy l’artiste Danysz galerie

Retour sur l’exposition au Palais de Tokyo Jusqu’ici tout va bien dans le prolongement de l’Ecole Kourtrajmé, en quoi cela a t-il été une étape décisive de votre parcours ? 

Le fait d’avoir fait cette exposition au Palais de Tokyo a été l’occasion d’avoir une énorme vitrine car bien que vivant dans une époque ou les réseaux sociaux sont omniprésents, il y a quelque chose qui ne changera jamais c’est le rapport direct de l’œuvre avec le visiteur. Pour moi c’était aussi une manière indirecte de montrer ce que je vaux alors que j’étais reparti au Sénégal persuadé que je n’allais pas percer. C’est à mon retour à partir d’un post de JR que j’ai repéré l’Ecole Kourtrajmé. Hugo Vitrani le super curateur nous avait prévenus que c’était l’occasion où jamais de nous révéler !

L’exposition Transport Commun avec la Collection Société Générale sur l’invitation de Marie Ann Yemsi : genèse et enjeux 

Une très belle opportunité qui m’a été proposée juste après le Palais de Tokyo par Marie Ann Yemsi et qui entre en résonance avec notre actualité très compliquée et manque de culture. Elle a déjà décalée une première fois.

Infos pratiques :

En attendant la réouverture, Viewing Rooms

https://danyszgallery.com/

Instagram RaKaJoo (@rakajoo) • Instagram photos and videos