et Après ?…

“Hardcore” d’ Odezenne ou la magique odyssée de nos vies confinées

Finis le peignoir informe et le bas de jogging pour la réunion visio Zoom,

Finis les tutos Chakchouka – Yoga- Insta,

Les coups de fil aux copains perdus de vue et le pain perdu,

Le 4 heures avec ses mômes et les virées au kiosque ou au bar PMU dans nos campagnes,

L’attente à sa fenêtre pour guetter la pleine lune comme un halo dans le ciel de nos cités au milieu des étoiles de notre enfance,

Le silence,

Les murmures de nos fantasmes masqués, ..

Le prix de cette expérience laissera à chacun une tonalité douce-amère et l’art n’a jamais été aussi présent sous toutes formes de création, avec ou sans moyens, chacun dans nos chambres ou studios, à nos balcons. 

Alors nous continuerons cette histoire autrement,  avec les penseurs et les artistes, les responsables de centres d’art ou de musées, les passeurs et les veilleurs, ceux qui s’engagent et ne renoncent pas.