L’excellence de la main par la Fondation Bettencourt Schueller, 20 ans !

© Say Who / Jean Picon pour la Fondation Bettencourt Schueller/Palais de Tokyo

Dans le cadre de la Saison “Futur, ancien, fugitif” sur laquelle nous reviendrons, un petit bijou vous attend au Palais de Tokyo grâce à Laurent Le Bon qui magnifie l’engagement de la Fondation Bettencourt Schueller pour l’intelligence de la main® avec “l’Esprit commence et finit au bout des doigts”, citation empruntée à Paul Valéry.

Les métiers d’art sont mis en valeur à travers un parcours en plusieurs séquences, orchestrées par l’artiste Isabelle Cornaro. Tout d’abord un cabinet de curiosités fabuleux comme seul sait le penser le directeur du musée Picasso pour qui l’érudition est un jeu de l’esprit, autour de la main et ses multiples symboles à partir des collections de l’Ecole nationale supérieure des Beaux Arts de Paris.

© Getty Images /Bertrand Rindoff pour la Fondation Bettencourt Schueller

Après ce prélude de pénombre, nous entrons au cœur du processus dans l’atelier puis avec les lauréats et créations primées, une quarantaine, rassemblées dans une vaste installation en pleine lumière naturelle dans la grande galerie. Pour finir de nouveau dans l’obscurité, les constellations d’actions sont ces organismes ou institutions soutenus par la Fondation.

François-Xavier Richard, 2019. ©Thierry Depagne

Au total ce sont 150 œuvres présentées dans 900 m2 pour 26 jours d’exposition dans le magnifique plateau de l’Orbe New-York de plain pied sur la terrasse du Palais de Tokyo.

Pour la séquence Grande Galerie, Laurent Le Bon et Isabelle Cornaro ont demandé à Sixtine Dubly d’imaginer un habillage floral inédit en collaboration avec le fleuriste Louis-Géraud Castor. Les îlots formant d’imposants volumes géométriques sont ainsi associés à un environnement végétal pour inviter le public à une promenade poétique et festive, en écho à l’exposition « Edward Steichen’s Delphiniums » au MoMa de New-York en 1936, l’une des premières fois où le vivant pénétrait un espace d’exposition.

Un voyage spatio-temporel inédit et d’une grande cohérence.

Infos pratiques :

L’esprit commence et finit au bout des doigts

jusqu’au 10 novembre

https://www.palaisdetokyo.com/