test
Accueil A LA UNE Bérangère Armand, curatrice associée OVNi : « un festival a cette capacité...

Bérangère Armand, curatrice associée OVNi : « un festival a cette capacité à présenter plusieurs voix » 🎧

Membre du comité artistique et curatrice associée d’OVNi, Bérangère Armand insiste sur les possibilités d’ouverture offertes par un festival, contrairement à une exposition où l’on favorise spontanément des œuvres que l’on connait déjà, sans prise de risque. Pour cette édition 2021 elle a tenu à donner au public des clés de lecture à travers un titre et un fil conducteur parmi les oeuvres vidéos choisies, tout en restant fidèle à l’esprit d’hospitalité du festival.

Parmi les temps forts de sa programmation, elle propose notamment un dialogue inédit entre Matisse et Ulla von Brandenburg autour de la danse et la couleur, dans le cadre du volet OVNi en ville.

En ce qui concerne OVNi à l’hôtel Bérangère signe deux expositions.

D’une part Dédale, Hôtel La Malmaison et d’autre part Alter Ego, Hôtel Villa Rivoli. Dédale ouvre à la fois sur un espace réel et digital incitant à une sorte d’errance, de chambre en chambre.

Elisa Giardina Papa
Technologies of Care, Excerpt: Worker 7: Bot? Virtual Boyfriend/Girlfriend ? vidéo, 2016 courtesy the artist OVNi Hôtel La Malmaison

Alter Ego, à partir de la figure du duo interroge l’altérité qu’elle soit culturelle, sociale ou plus intime à travers notamment les artistes Emilie Brout et Maxime Marion.

Agathe Wiesner Angst vidéo 2016 courtesy the artist OVNi Hôtel La Malmaison

Bérangère Armand revient sur la cohérence qui se dessine entre son expérience de commissariat aux côtés de l’équipe d’OVNi et les projets qu’elle poursuit en parallèle autour de ses recherches sur la relation entre l’espace et l’architecture.

Émilie Brout & Maxime Marion
A Truly Shared Love
Vidéo, 27′ min, 2020 courtesy the artists OVNi Hôtel Villa Rivoli

« Puisque les algorithmes induisent et nous enferment dans notre propre redondance », comme elle résume, elle revendique un commissariat à destination de tous les publics et, ce, dès la genèse du projet comme à Bordeaux actuellement autour d’une œuvre de Réro pensée dans l’espace public. Bérangère revient sur les possibilités offertes par ces métiers où l’on est emporté par des invitations, « des curiosités qui naissent de rencontres avec des œuvres et des personnes ». Tirer des fils et rester surprise de pouvoir mélanger les champs, les matières, les références dans une grande liberté est ce qui l’anime avec conviction et élégance.

Bérangère Armand a répondu à mes questions.

En écoute @FOMO_Podcast 🎧

Ulla von Brandenburg, It Has a Golden Sun and an Elderly Grey Moon, 2016 (photogramme) © Ulla von Brandenburg, OVNi en ville

Bérangère Armand, biographie :

Commissaire d’exposition indépendante, Bérangère Armand a fondé we want art everywhere en 2014. Elle a étudié les sciences politiques (Sciences Po Grenoble, 2000) et le management de projets culturels
(Université de Nice Sophia Antipolis, master 2 MAE, option art, mention très bien, major de promotion, 2012).
we want art everywhere conçoit des projets culturels (art, architecture, design) en France et en Europe : expositions, conférences, conversations, concours, jurys, résidences

Une veille culturelle quotidienne permet à l’agence de suivre l’évolution des formes et des idées. Parmi ces sujets, certains l’intéressent plus particulièrement comme: l’image en mouvement, la relation art/architecture/paysage, l’évolution des pratiques participatives, l’impact de la technologie sur les objets culturels, la notion de ‘care’ ou soin dans l’espace public et l’inclusion. Elle participe à différentes conférences internationales en anglais ou allemand et enseigne la sociologie de la culture et des publics à l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

Elle aime écrire avec la conviction que cela permet de développer les idées. Les projets se construisent aussi bien avec des institutions comme Le 109 (Paris), le Centre Pompidou (Paris) qu’avec des projets émergents comme By Prinzip (Munich, Allemagne).

Parmi ses réalisations les plus remarquables, la création d’un programme culturel pour le groupe allemand Knauf l’a conduit à la production de Vara, une oeuvre monumentale du duo Pezo von Ellrichshausen dans la programmation générale de la Biennale de Venise de 2016 présidé par le Pritzker Prize Alejandro Aravena. En 2017, elle été invitée pour une résidence à la villa Doesburg à Meudon par l’artiste Steven Aalders. En 2018, elle est invitée d’honneur du Gouvernement allemand à la villa Massimo à Rome, l’équivalent allemand de la villa Médicis. En 202, we want art everywhere devient membre du conseil d’administration de BOTOX(s) Réseau d’art contemporain Alpes & Riviera qui réunit une trentaine de musées de Nice à Monaco en passant par les Alpes. En 2021, elle devient membre du Conseil d’Administration de la fondation Clasquin.

Hôtel La Malmaison, avec les vidéos de :

Petra Noordkamp (Collection Salomon R. Guggenheim Museum, Etats-Unis), Hyewon Kwon (SongEun ArtSpace, Corée),Elisa Giardiena Papa (UQ Art Museum, Austraiie), Barbara Visser (Collection Stedelijk Museum, Pays-Bas) et la participation de Clémentine Rémy (Villa Arson) et Agathe Wiesner (au sein du Prix de l’Émergence).

Hôtel Villa Rivoli, avec les vidéos de :

A Truly Shared Love (27 min, 2020), une vidéo d’Emilie Brout & Maxime Marion. (programmation Centre d’art Le Lait), Chambre 15, une vidéo d’Iris Martin & Yoan Sorin. Programmation du Centre d’art Les Capucins, Fizz Luv, une vidéo de Nelo Gevers et Hayoung Kim (Fizz luv agency), Musogynie, une vidéo de Melina Ghorafi.

Réécouter mon interview d’Odile Redolfi, fondatrice et directrice du festival @9livesmagazine

Infos pratiques :

OVNi à l’hôtel

Les hôtels participants :
Hôtel Windsor – 11 rue Dalpozzo, 06000 Nice
Hôtel West End – 31 Promenade des Anglais, 06000 Nice
Villa Rivoli – 10 rue de Rivoli, 06000 Nice
Hôtel La Malmaison – 48 boulevard Victor Hugo, 06000 Nice
Hôtel Splendid & Spa – 50 boulevard Victor Hugo, 06000 Nice

Accès libre et gratuit. 

www.ovni-festival.

https://www.botoxs.fr/