Julie Valade, directrice associée Artcurial-Joaillerie : «« Non seulement un artisanat d’art, ces bijoux sont aussi un rappel tangible de l’engagement de femmes qui ont changé l’histoire en prenant la cause de leurs droits »»🎧

Diplômée de l’Ecole du Louvre et de l’université de Bordeaux (Droit) Julie Valade exerce depuis plus de 20 ans dans le domaine de l’expertise du bijou à l’étude Tajan, puis dans un cabinet d’expert, enfin puis chez Artcurial dont elle prend la tête du département joaillerie en 2005. Julie Valade est avant tout une passionnée qui sait transmettre son émotion devant les bijoux et les pierres. « Signé ou non chaque objet a une signification » comme elle le rappelle à l’occasion de l’exceptionnelle vacation monégasque « Property of a Lady » qui a totalisé d’impressionnants résultats en janvier dernier.

Elle revient notamment sur une parure suffragiste* aux couleurs du mouvement WSPU dont les membres arboraient des bijoux violets, bleus et verts en écho à la cause féministe qu’ils défendaient. Autre temps, autres mœurs, la journée de la femme dont elle s’est saisie avec les directrices des départements Mode et Luxe pour proposer des expertises 100% féminines, mettant en avant une réalité au quotidien et de nombreux champs de compétences naturellement partagés.

GARRARD (Attribué à)
Collier suffragette
En or, argent, tourmalines, péridots, diamants, perles, début du XXème s.

Directrice associée Artcurial, experte en joaillerie quel est le pitch de votre poste ?

Le pitch de mon poste est la gestion des ventes de Joaillerie. Nous sommes une équipe de 5 personnes au département Joaillerie chez Artcurial dont je suis directrice associée.

Ce rôle consiste en l’organisation des ventes aux enchères joaillerie avec tout ce que cela comporte en termes de : catalogue, coordination et logistique puisque ces ventes ne se tiennent pas à Paris mais à Monaco. Elles ont toujours lieu en janvier et en juillet dans un palace, l’Hôtel Hermitage.

Bien sur cela concerne également l’expertise proprement dite des objets, valorisation et détermination, ainsi que la prospection commerciale et recherche de clients afin de proposer des rendez-vous expertise et ensuite convaincre ces clients de nous confier les lots.

CARTIER
Collier en or gris 18k, formé d’une frise de panthères légèrement articulées entièrement pavées de diamants taillés en brillant, une émeraude pour les yeux Signé et numéroté
Tour de cou : env. 40 cm, Poids brut : 148.56 g
80 000 / 100 000 €

Journée d’expertise 100% féminine

Avec les directrices des départements qui participent, nous avons déjà l’habitude de travailler ensemble.

A mon arrivée chez Artcurial il y a 15 ans, nous avons créé avec François Tajan le département « Bijoux et montres ».

Fort de notre succès et de la croissance de l’activité, nous avons scindé le bureau en deux entités distinctes : d’une part, le département joaillerie et d’autre part, le département horlogerie avec une directrice en charge de cette spécialité (Marie Sanna).

Nous travaillons aussi en synergie dans le domaine du luxe puisque chaque année lors de ces ventes biannuelles à Monaco nous proposons des sessions de ventes en horlogerie, joaillerie et également Hermès vintage avec la collaboration des départements mode. Chacune de nous a sa propre spécialité, le tout étant réuni lors des sessions de vente. Tout cela nous incite à mutualiser souvent nos compétences et les mettre en avant, lors de rendez vous clients, de plan marketing, de stratégie de communication, de l’organisation des sessions de ventes, et notamment lors de cette Journée.

René LALIQUE (1860-1945 Plaque de cou
En or jaune, ajourée de chrysanthèmes émaillées, les tiges et les feuilles serties de diamants taillés à l’ancienne, les pistils en opale blanche ou bleu-vert, l’envers ciselé Vers 1898 Signée Lalique
Provenance: Collection Maurice Rheims
Estimation 150 000 – 200 000 €
Vendu 195 000 €

A quand remonte votre passion pour les gemmes et décision d’en faire votre métier ?

En réalité mon objectif premier était de travailler dans le marché de l’art ayant été marquée assez jeune par une vente aux enchères qui m’avait passionnée. Je me suis lancée dans des études de droit et d’histoire de l’art, le chemin m’a amené à la joaillerie au fur et à mesure des opportunités. J’ai eu beaucoup de chance.

J’ai commencé un stage à l’étude Tajan puis après quelques années au département Art Déco, j’ai eu l’opportunité d’un poste au département bijoux. Quand on étudie l’histoire de l’art en « puriste » on ne fait pas forcément ce choix, alors qu’en réalité l’histoire du bijou suit totalement celle de l’histoire des civilisations, de l’art, de la mode, du costume… Parallèlement, j’ai entrepris des études en gemmologie, ce qui m’a amené à l’expertise proprement dite.

GARRARD (Attribué à)
Collier suffragette
En or, argent, tourmalines, péridots, diamants, perles, début du XXème s.

Les rencontres décisives de votre parcours 

C’est Jacques Tajan qui m’a donné ma première chance, j’ai énormément appris pendant ces années à l’étude, le travail acharné, l’ambition positive, le respect des clients, la ténacité. C’est lui qui m’a littéralement poussé à la gestion du département bijoux chez Tajan, et du coup dans ce domaine.

Puis François Tajan, qui m’a proposé de le rejoindre lorsqu’il s’est associé chez Artcurial. Nous avons construit ce département pendant 15 ans et collaboré étroitement pour faire les ventes à Monaco. J’ai eu une chance incroyable de travailler avec lui, il m’a fait confiance, je lui dois beaucoup.

Suzanne BELPERRON
Paire de clips de corsage “Tourbillon”
En platine et or gris, les coquillages sertis de diamants demi-taille et taillés en baguette
Vers 1940 Poinçon de Groené & Darde Provenance: depuis sa commande jusqu’à ce jour, cette paire de clips est restée dans l’écrin d’une très grande famille française, la famille de Polignac
Accompagné d’un certificat de Mr Olivier Baroin
Estimation 40 000 – 60 000 €
Vendu 112 500 €

Pouvez-vous nous décrire quelques uns de vos coups de coeur récents ?

En 2019, nous avons vendu une paire de clips de corsage de Suzanne Belperron et la propriétaire ne se doutait pas de cette signature. Mon intuition de départ s’est matérialisée au fil de toute une enquête passionnante. Suzanne Belperron est une joaillière ayant beaucoup travaillé notamment dans les années 1930, période dite Art Déco avec comme spécificité de ne pas signer ses œuvres, ce qui en rend les attributions difficiles. Nous avons travaillé avec l’expert spécialiste de Suzanne Belperron (Olivier Baroin) qui a retrouvé les dessins préparatoires, les moules qui avaient servi et la provenance qui était prestigieuse. J’avais volontairement mis une estimation assez raisonnable par rapport à l’objet, que nous avons pu doubler quand j’ai eu la certitude de cette signature et au final, nous avons presque triplé l’estimation de départ.

Lors d’une vente en janvier dernier de l’écrin entier d’une cliente, qui avait été très gâtée par son mari avec des provenances des maisons Cartier, Tiffany, Asprey, Marina B, j’ai remarqué parmi la centaine de lots un des plus petits objets : une petite enveloppe de la Maison Cartier contenant une carte inscrite d’un mot d’amour. Un objet lourd de symboles et de sentiments qui m’a beaucoup touché.

Présentation de J. Valade Property of a Lady Jewellery / Monaco Auction Week – Janv. 2021

Même si on pourrait imaginer que le fait de vendre des objets d’occasion, selon les circonstances, peut avoir une portée négative, voire même triste, je crois au contraire à la charge sentimentale du bijou qu’il continue d’incarner, la joie, le bonheur, la chance qu’il peut transmettre. Nous sommes finalement des passeurs dans notre métier, des passeurs d’objets mais également des passeurs d’émotion.

CARTIER
Pendentif, enveloppe or gravé et diamants et une chaîne
600-800 €

Les ventes monégasques totalisent près de 9M € / 11M $ frais inclus, avec près de 90% de lots vendus. Ce résultat confirme la place de leader d’Artcurial dans ces différentes spécialités. Comment s’explique selon vous un tel succès et engouement dans le contexte de crise que nous traversons ?

Ce résultat s’est fait contre toute attente et c’est depuis le début de la pandémie un peu une surprise pour moi.

Mise à part lors du premier confinement d’avril à mai où toutes les activités ont été totalement suspendues, nous n’avons pas cessé de travailler et d’avoir des demandes de nos clients, comme constaté lors de la première vente de juillet à l’aube de la sortie du 1er confinement. En réalité l’activité est toujours là même si je ne vous cache pas qu’il est plus difficile de trouver des vendeurs que des acheteurs. Le marché de l’art se porte très bien dans cette période parce qu’il y a un appétit et une envie d’acheter.

De plus, le marché a su remarquablement s’adapter à cette situation. Dans l’impossibilité de circuler, de visiter des expositions ou d’assister aux ventes aux enchères, les outils de communication qui existaient déjà se sont énormément développés que ce soit l’achat à distance sur ordre d’achat, par téléphone, online..

J’emploie souvent cette expression « d’accélérateur de particules », nous avions à notre disposition ces moyens et les maisons de vente ont pu s’adapter de façon très rapide. Si il y a un an on m’avait prédit une vente sans exposition, sans catalogue et entièrement en digital, je n’y aurais pas cru ! Nous nous sommes réinventés, et en ce qui concerne notre département nous allons jusqu’à proposer des expertises par zoom ! En ce qui concerne le marché de l’art je pense que le schéma de la vente aux enchères où cela se passe « ici et maintenant » et « l’urgence » qu’il suggère dans le contexte que nous traversons, nous est bénéfique.

CARTIER
Pendentif, enveloppe or gravé et diamants et une chaîne
600-800 €

Quels conseils donneriez-vous à de futurs spécialistes dans le domaine ?

Il faut essayer d’apprendre dans tous les domaines qui touchent la joaillerie : expertise, enchères, fabrication…

Et avoir des qualités plurielles : travail, persévérance, humilité, adaptabilité, bienveillance, psychologie, patience…

Question plus personnelle : La journée de la femme, quelle résonnance aujourd’hui y trouvez-vous ?

C’est paradoxal et je serais tentée de dire qu’il ne devrait pas y avoir de journée spécifique de la femme puisqu’il n’y a pas de raison de faire une différenciation particulière même si mon côté féministe et girl power a quand même envie de le souligner.

Puisqu’elle existe, profitons-en et activons là ! En ce qui concerne la journée d’expertise que nous avons intitulée 100% féministe ou féminine (quel lapsus !) cela nous amusait à cette occasion de mettre un peu l’accent sur le côté uniquement féminin de nos équipes mais sans aucune forme de revendication.

La Journée d’expertise 100% féminine le 8 mars, Artcurial

La journée d’expertise 100% Féminine : mode d’emploi

En prenant un simple rdv, sur place ou par zoom, chacun.e pourra faire expertiser ses bijoux, montres, accessoires de mode, sacs ou objets… Ce sera également l’occasion de rencontrer les expertes de la maison !

Seront présentes :

  • Joaillerie – Julie Valade – Directrice Associée, experte en Joaillerie
  • Bijoux d’Artistes – Karine Castagna – Spécialiste Edition
  • Le Temps est Féminin – Marie Sanna Legrand – Directrice Associée Horlogerie
  • Mode & Accessoire de Luxe – Clara Vivien – Spécialiste Mode
  • Horlogerie de Collection – Justine Lamarre – Spécialiste Junior

Julie Valade En écoute : FOMO-Podcast 🎧

CARTIER

Rendez-vous le lundi 8 mars en présentiel chez Artcurial, dans la salle Preview au RDC ou par visio et zoom

*parure suffragiste :

Ces bijoux rares rappellent de manière subtile mais éloquente la lutte des femmes pour le droit de vote. Le mouvement des « suffragettes » s’installe en Grande-Bretagne au début du XXe siècle sous le nom Women’s Social and Political Union (WSPU). Les couleurs choisies pour représenter leur engagement sont le vert, le blanc et le violet, symbolisant par les initiales le message du parti :  Green White Violet – Give Women Votes. Dans les bijoux, ces couleurs sont matérialisées par l’emploi du péridot pour le vert, des perles, des diamants ou de l’émail pour le blanc et des améthystes ou tourmalines pour le violet. Non seulement un artisanat d’art, ces bijoux sont aussi un rappel tangible de l’engagement de femmes qui ont changé l’histoire en prenant la cause de leurs droits.

Les actualités du Département de Julie Valade :

Joaillerie | Artcurial

A signaler prochainement : Vente Chanel Vintage/Artcurial organisée online du 2 au 8 avril.