Palmarès 2020 des Prix du FESTIVAL des JARDINS de Chaumont-sur-Loire

Régénération (France) concepteurs : Catherine BAAS, artiste plasticienne, Jeanne BOUËT, paysagiste et Christophe TARDY, chercheur.

Chantal Colleu-Dumond nous a accordé un interview pendant le confinement et rappelait ce “nécessaire retour à une relation différente avec la nature, plus respectueuse du miracle du vivant et de la biodiversité” en droite ligne avec l’ADN de Chaumont-sur-Loire et la thématique de ce Festival International des Jardins 2020. Rappelons qu’en 29 saisons, près de 800 jardins ont été créés, prototypes des jardins de demain. L’occasion de balades à partager à l’arrivée des beaux jours où l’on voyage entre les continents. Les Prés du Gateloup sont sous le signe de l’Afrique cette année avec le paysagiste d’Afrique du Sud : Léon KLUGE, tandis que L’allée des clématites nous rappelle le cosmopolitisme.

Cette 29ème édition placée sous le thème des « Jardins de la Terre – Retour à la Terre Mère » a permis à des équipes de concepteurs venues du monde entier de rivaliser d’imagination, d’inventivité et d’audace. La diversité, la créativité et la qualité des projets sont couronnées, pour la 7ème fois depuis la création du festival, par l’attribution de quatre prix. Avec l’attribution de ces prix, le Domaine accompagne dans leurs carrières des équipes de concepteurs souvent jeunes et toujours talentueux. Le jury, composé d’artistes, de paysagistes, de journalistes, de critiques d’art, de pépiniéristes et de jardiniers, s’attache à prendre en compte tous les aspects de chaque jardin.

La Planète Fleurie (Hong Kong) concepteurs : Sau Yin WONG, architecte, et Pak Chuen CHAN, concepteur en architecture

Le prix de la Création récompense le jardin « Solstice » réalisé par le concepteur franco-américain Nicholas Tomlan.

Le prix Design et idées novatrices récompense le jardin « Drôle de Trogne » de l’équipe française composée de Soline Portmann et Romuald Bardot.

Dans les yeux de Mère Nature (Pays Bas) concepteurs : MAAK.space -Mark VAN DER BIJ et Louise MABILLEAU, ingénieurs paysagistes, Karin VAN ESSEN, paysagiste concepteur, et Thyra BAKKER, étudiante en Design

Le prix Palette et harmonie végétales récompense « Le jardin Moray » des concepteurs belges Marie Preux et et Florent Kouassi, un jardin d’inspiration inca, composé de terrasses permettant de créer différents microclimats.

Le prix Jardin transposable récompense le jardin « On récolte ce que l’on sème » de l’équipe française composée de Baptiste Gérard-Hirne, Emma Morillon et Philippe Allignet, dont les visiteurs peuvent s’inspirer pour créer ou sublimer chez eux leur propre jardin.

Deux coups de cœurs ont été attribués à « Régénération » des Français Catherine Baas, Jeanne Bouët et Christophe Tardy, et au jardin hollandais « Dans les Yeux de Mère Nature » de Mark van der Bij et Louise Mabilleau, Karin van Essen et Thyra Bakker.

Le jury a également souhaité décerner une Mention spéciale pour les jardins manifestes « Planète fleurie » des Chinois Sau Yin Wong et Pak Chuen Chan et « Paysage de Feu » des Brésiliens Carlos M. Teixeira, Daila Coutinho et Federico Almeida.

L’année dernière j’avais été totalement séduite par la thématique Jardins de Paradis !

Infos pratiques :

Dispositif COVID,

Réservation en ligne préalable : billet en ligne

Le Domaine ouvre à 10h00 et ferme à 20h00.

Le Château ouvre à 10h00 et ferme à 19h00 (derniers accès 18h15).

Retrouvez les autres mesures mises en place par le Domaine dans la rubrique informations pratiques.

http://www.domaine-chaumont.fr/